ItsMyLife Voyage

[Mood] Ecosse : le road-trip d’octobre 2012

Tiens, ce blog a 1 an depuis quelques jours et je suis le premier étonné à avoir tenu le rythme avec une soixantaine d’articles publiés ici sur cette période (même si l’audience reste TRES modeste ^^). Ce n’est toutefois pas mon propos ici : je vais vous parler brièvement d’Ecosse aujourd’hui. Contrairement à l’an dernier, je me contenterai de ce seul billet pour vous causer… de mes vacances. 🙂

Le principe de celles-ci est assez simple comme d’habitude : on prend nos billets d’avion via Ryanair pour Edinburgh depuis Marseille (42 Euros l’aller-retour) avec 2 potes du samedi soir au samedi suivant, on fait un itinéraire un peu à l’arrache pour positionner les coins où on dort, on réserve ça sur AubergesDeJeunesse.com, on loue une bagnole… Et en avant ! Forcément, ce genre de formule coûte un peu plus cher que prendre juste sa voiture et faire l’Est de l’Europe : ce voyage, sans se priver sur les visites, les apéros ou la nourriture, nous est revenu, tout compris (déplacements, hébergements, bouffe, boissons et souvenirs) à environ 700 € la semaine par tête, là où j’ai pu faire quasiment 2 semaines dans l’Est avec la même somme au printemps (mais sans avion/location forcément). On est plus proche du budget qu’avait nécessité mon voyage en Irlande (remontez aux posts de janvier dernier pour le détail ou cliquez ici).

Pour me simplifier la vie mais pour vous permettre d’approfondir le sujet, j’ai ajouté certains liens Wikipedia pour compléter l’aspect plus culturel du sujet (Mary Stuart et tout ça…).

On a débarqué à Edinburgh mais on a pris le parti de nous diriger dès le lendemain vers l’ouest du pays pour profiter du dimanche (souvent mort dans les villes à part pour les trucs à touristes) et ainsi faire les kilomètres nécessaires pour atteindre Fort William, le tout en pleine forme à part pour l’un de mes potes qui a eu une visite dans son lit durant sa 1ère nuit écossaise… Dès le départ, les paysages sont splendides et les habitations assez rares : les photos qui illustrent ce billet vous le prouveront aisément. On découvre au passage les petites routes et leurs “passing places” : en gros des routes où une seule voiture peut passer et qui sont parsemées de temps à autre d’élargissements pour laisser passez celui qui arrive en face (ou inversement). Au final, ce n’est absolument pas dérangeant avec le peu de circulation que l’on peut voir dans ce pays en dehors de la capitale, et on peut même se demander comment certains arrivent à envoyer leur véhicule dans un fossé de bon matin (“Have a good day !”). Nous sommes également allés visiter notre 1er château écossais, le Stirling Castle : à l’architecture et aux couleurs caractéristiques, la visite vaut le détour mais coûte une douzaine d’Euros tout de même.

Ce soir là, nous avons expérimenté notre 1er repas écossais dans un pub et avons pu attaquer des découvertes houblonnées ou cidresques (oui j’invente des mots) tout en constatant la convivialité des gens du coin en pariant sur une partie de billard que… nous avons perdu lamentablement mais avec le sourire. La visite de l’Isle de Skye le lendemain a eu également son lot de paysages magnifiques et surtout… ensoleillés ! En effet, on a eu une chance certaine pour un mois d’octobre de subir très peu de pluie même si les températures étaient en revanche très froides (entre 1°C et 5°C le matin et entre 8°C et 17°C l’après-midi) :  le retour à Marseille et ses 28°C le samedi à 22h après ce séjour peut être qualifié de choc thermique avec certitude ! On passera également ce jour là devant l’Eilean Donan Castle… le château d’Highlander en 1986, mais qui a également servi de décor dans James Bond : Le Monde Ne Suffit Pas en 1999.

Le lendemain, nouvelle session de balade à travers l’Ecosse le long des lochs en montant vers le nord du pays avant de bifurquer sur Inverness où nous avons passé 2 nuits de manière à faire des visites aux alentours, notamment celle du fameux Loch Ness qui n’est néanmoins pas le lac le plus intéressant du pays (loin de là) et joue un peu trop sur sa renommée internationale pour être quelque peu un attrape-touriste. On a également profité de ce voyage en Ecosse pour visiter 2 distilleries de whisky : Glen Ord et Blair Athol, sachant que la visite de la 1ère (payante) nous a ouvert le droit à des visites gratuites dans 12 autres distilleries du pays (dont celle de Blair Athol) par le biais d’un “passeport” d’amateur de whisky à faire tamponner dans chacune d’entre elles. Après ces visites instructives, ce sont 2 jours à Edinburgh qui conclueront notre voyage : château, Calton Hill… mais aussi quelques bières.

En effet, on ne peut pas dire que ce voyage fut une apologie de l’eau : si on en a bu 2 litres chacun sur la semaine, c’est le bout du monde ! Entre le chocolat chaud le matin pour se réchauffer et les bières moins coûteuses que l’eau (et également très variées, vu que chaque patelin avait son breuvage local), le choix était facile. On a donc pu arpenter des pubs, tout au long de la semaine… pour manger aussi ! Et goûter au haggis (panse de brebis farcie), au fish and chips et à des burgers forcément bien meilleurs que ceux servis dans des fast-foods. C’est sans doute le Black Bull à Edinburgh qui a eu ma préférence dans le domaine, même si l’ambiance du Lochy à Fort William et son billard n’étaient pas déplaisants.

En résumé, ce fut évidemment un voyage agréable qui, malgré de rares “fails” que je ne détaillerai pas ici (la 1ère nuit, la restitution de la bagnole, le chauffage à Inverness…), restera globalement un road-trip sans encombres… Et laisse place à la réflexion pour le prochain voyage ! 🙂

 

2 thoughts on “[Mood] Ecosse : le road-trip d’octobre 2012”

Laisser un commentaire