Séries Watching

Quadras : Vaudeville moderne ?

1ère diffusion : M6

C’est l’histoire d’un couple, Alex et Agnès, qui se marie et après la cérémonie, la fête tourne mal : le synopsis prête à rire par sa cruelle simplicité. On va suivre pendant 8 épisodes les péripéties de ce couple et de leurs plus proches convives suite à une révélation faite par la mariée à l’issue du premier épisode. Si j’ajoute à ce scénario très classique, le fait que Quadras est une série française dont le rôle principal est dévolu à François-Xavier Demaison, humoriste et ancien juriste surtout connu pour avoir interprété Coluche dans le biopic éponyme de 2008, on va dire que cette série n’a rien sur le papier pour ressortir du lot des productions proposées par les chaînes françaises depuis des décennies.

A la télévision française, il y a Joséphine Ange Gardien, Les Miracles de l’Amour, ou encore Camping Paradis mais pas seulement ! On a pu apprécier aussi ces dernières années les qualités de Fais pas ci Fais pas ça, Au Service de la France (la saison 2 vient d’être diffusée sur Arte et se retrouve déjà sur Netflix d’ailleurs à l’heure où j’écris ces lignes), Un Village Français ou même Cherif et Cain dans le classique genre policier à la française… Et vous remarquerez que je ne me drape pas dans les fameuses Créations Originales Canal + ou les productions des frères Astier pour défendre la fiction française…

Et je placerai Quadras dans cette catégorie de séries françaises qui renouvellent lentement mais sûrement ce que nous proposent les chaînes historiques. La forme est moderne en adoptant le principe des flashbacks et celui des cliffhangers de fin d’épisode. Le ton reste théâtral pour des moments clairement vaudevillesques mais les dialogues sont fluides. Et enfin, l’intrigue mêle habilement la comédie à des sujets un peu plus sensibles.

On rit, on se fait prendre au mystère semé dans le 1er épisode, on s’attache à cette bande de potes, cette « famille », et même si certains protagonistes sont énervants, c’est clairement voulu et au final, même eux nous manquent une fois le 8eme épisode clos. On est loin d’un élitisme « je mate des séries Canal+ » (rien contre ces séries hein) ou d’un facile soap-opera comme Plus Belle La Vie (là aussi je respecte la maîtrise de ce genre et la longévité), le divertissement fonctionne et c’est déjà très bien !

Laisser un commentaire