Watching

[Pilote] Daybreak

Diffusion : Netflix
1ère diffusion US : 24 octobre 2019
Format : 45 mn

DE QUOI CA PARLE ?

Josh Weeler est l’un des adolescents ayant survécu à une apocalypse biologico-nucléaire qui a transformé tous les adultes en zombies. Accompagné d’autres marginaux, il part à la recherche de sa petite amie Sam dans cette Californie dévastée.

CA RESSEMBLE A QUOI ?

MAIS POURQUOI TU AS REGARDE CA ?

Une critique plutôt négative sur l’émission de France Inter Une Heure en Séries est à l’origine de mon visionnage car j’étais complètement passé à côté de la série à sa sortie une quinzaine de jours auparavant. Il s’agissait d’une série de zombie humoristique à la manière de Santa Clarita Diet avec un héros adolescent qui parle au spectateur en brisant le 4ème mur à la manière de Matthew Broderick dans La Folle Journée de Ferris Bueller. Ah mais attendez ! Qui joue le proviseur dans cette nouvelle série ? Matthew Broderick himself ! Ok, une bonne raison pour jeter un oeil à cette adaptation d’un comic-book indé éponyme de Brian Ralph sorti en 2006…

ET AU FINAL CA DONNE QUOI ?

Ca ressemble furieusement à un mélange incestueux entre La Folle Journée de Ferris Bueller, Mad Max et Scott Pilgrim… A part Broderick, le casting est composé exclusivement d’illustres inconnus (Colin Ford, Sophie Simnett…) qui jouent les ados au milieu de cette ville californienne dévastée qu’est Glendale dans cette série. A noter que la série est un peu à l’image des réalisations précédentes de son créateur Brad Peyton, réalisateur de films avec Dwayne Johnson (ça annonce le style) comme San Andreas ou Rampage ! Daybreak est très second degré, un poil violent mais globalement série B à mort : on se croit un peu dans une version cheap de Bienvenue à Zombieland mais ça se laisse regarder pour un premier épisode. A voir si la suite de ce teen drama ne joue pas trop sur la même corde à en devenir lassant…

Laisser un commentaire