Archives du mot-clé Irlande

Carnet de voyage : Irlande (4) – Killarney

La deuxième destination de l’Irish Trip, après 320 km à 6 dans un Scenic de location (parfois épique !), a été Killarney (après une très courte étape à Kilkenny, que ma réputation de zythologue en devenir me forçait à faire). Ville du comté de Kerry à l’ouest du pays, Killarney compte 12 000 habitants et est surtout connu pour son Parc National et pour sa proximité du Ring of Kerry. Nous étions logés dans des appartements du Killarney Country Club, un peu excentré de la ville elle-même et dans un cadre TRES calme.
En soi, la ville de Killarney elle-même n’est pas des plus passionnantes : ce sont surtout les paysages environnants qui étaient sublimes et dignes de l’imagerie que l’on peut avoir de cette partie du monde, avec des couleurs très particulières dans les paysages et des étendues naturelles verdoyantes parfois immenses. On a débuté notre visite du secteur par le Parc National de Killarney. C’est le 1e parc d’Irlande : entouré de 3 lacs, il couvre 103 km². Les photos avec la barque, les moutons, etc viennent de là bas. Le lendemain, on a couvert le circuit touristique du Ring of Kerry (qui fait en tout 170 km). Enfin, c’est la Péninsule de Dingle qui nous a valu notre dernière balade aux alentours de Killarney avec des plages magnifiques. Outre des paysages fabuleux, j’ai pu lors de la balade au Ring of Kerry puis le lendemain à Dingle pour la première fois voir (et toucher) à 30 ans l’Océan Atlantique! Oui, je sais : je suis parfois (souvent ?) un gamin content d’un rien… :-D

Parallèlement à ça, notre vie là-bas s’est découpée en deux temps : une partie visite des ces espaces extérieurs et de ces jolis paysages la journée, encadrée par une partie détente presque plus “cocooning” avec le petit déjeuner à l’irlandaise cuisiné par nos soins à l’appartement le matin (saucisses, oeufs au plat, bacon, toasts…) et un retour en soirée marqué par une visite au pub du Country Club pour siroter une Guinness à 3,50 € et faire une partie de billard. Ce qui m’y a donné goût même si je suis clairement mauvais à ça pour le moment. Je parle évidement du billard, pas de la Guinness. Je passerai sous silence une fin de soirée particulière où l’on a eu droit à des moutons en peluche excentriques forcés de [CENSURE] par certains compagnons de voyage, des Baby Guinness faits maison (dans des coquetiers !) et surtout une explication très spéciale des règles des Aventuriers du Rail (heureusement que j’avais fait “marseillais renforcé” dans ma jeunesse…), jeu de société auquel j’ai joué et pris goût depuis.

 

 

En résumé, à Killarney le “fun” doit venir en priorité des gens présents car le coin est purement touristique et donc très calme en octobre. Par contre, les balades à faire sont sublimes. L’Irlande de carte postale est par là-bas, c’est catégorique ! :)

 

 

 

 

 

 

 

 

Carnet de voyage : Irlande (3) – Dublin

Je ne pense pas qu’il soit véritablement utile de causer d’un aspect purement touristique de Dublin : les guides “institutionnels” que l’on peut trouver en librairie relayent déjà très bien ce genre d’information et sincèrement, je n’ai pas trouvé que Dublin soit vraiment une ville “à visiter” pour ses monuments, etc. Il s’agit plutôt d’une ville “à vivre” en fait : rien que le fait de flaner au gré des rues, des pubs si prisés, des devantures et des portes colorées, etc… est dépaysant et permet de se retrouver au coeur de la carte postale. Industrielle et grise par sa météo mais également vivante et colorée dans ses rues, la capitale de l’Irlande reste aussi pensée pour le tourisme (amusant “Look left” à chaque passage piéton, rabatteurs dans le quartier de Temple Bar…) et par conséquent a un peu moins de “charme” à mon goût que les autres étapes de notre Irish Trip.


Par contre, pour les amateurs de bière, de bars ou de restos atypiques, je vais vous relayer quelques étapes gustatives fort plaisantes et ce que j’ai pu y constater : elles sont à noter si vos pas vous mènent un jour à Dublin

The Bar with No Name

Ce bar porte (ou pas) bien son nom : en effet, il n’est trouvable qu’en ayant son adresse ! Pas d’enseigne, pas de devanture : il n’est même pas en rez-de-chaussée ! Les boissons y sont relativement chères (équivalentes à la France en fait) mais le cadre est étonnant. En gros, imaginez un immense appartement recyclé en bar avec une déco moderne et une terrasse-patio attenante très prisée, tant l’ensemble des salles est pleine de monde un samedi soir…


Horaires :
Lundi à Mercredi 13h00 – 23h30
Jeudi et Dimanche 13h00 – 1h00
Vendredi et Samedi 13h00 – 2h30
Adresse :
3 Fade Street, Dublin 2The Temple Bar Pub

Au coeur du quartier éponyme, ce pub à la devanture rouge qui date de 1840 a tout pour plaire : plusieurs salles, plusieurs bars, du monde mais on arrive à circuler, un “beer garden” (là encore un patio semi couvert servant de terrasse, des concerts quotidiens dans l’une des salles, une carte de 450 whiskys, et évidemment des bières à un prix légèrement inférieur à ce que l’on peut constater dans les pubs marseillais, qui font également pâle figure face à cet immense lieu. A noter qu’en plus de classiques sandwichs, ce pub propose aussi des menus… huîtres + Guinness. J’avoue ne pas avoir osé…

 

Horaires :
Lundi à Mercredi 10h30 – 1h30
Jeudi à Samedi 10h00 – 2h30
Dimanche 11h30 – 1h00
Adresse :
47/48 Temple Bar, Dublin 2
Le site : http://www.thetemplebarpub.com/The Woolshed BAA and Gril

C’est dans ce bar que je suis allé déguster une Guinness à 10h du mat’ en regardant la finale de la Coupe du Monde de Rugby 2011. Totalement consacré aux sports de toutes nationalités (foot, rugby… mais aussi hockey), ce bar dispose de (très) nombreux écrans répartis dans ses multiples niveaux (type mezzanine, pas des salles “fermées”) et un impressionnant écran géant se situe au centre de l’ensemble. L’ambiance le jour de la finale était forcément festive mais très amicale entre les supporters des deux camps. Et j’avoue que c’est étrange de voir la moitié d’un bar en Irlande scander “Allez les Bleus” pendant le match puis fêter la victoire des All Blacks. Etrange aussi de voir des policiers irlandais contrôler notre âge à la sortie du bar.

 

Horaires :
Lundi à Mardi 12h00 – 23h30
Mercredi 12h00 – 2h30
Jeudi à Dimanche 12h00 – 1h00
Adresse :
Parnell Street, Dublin 1
Le site : http://www.woolshedbaa.com/dublin/The Slattery’s Bar

Ce bar au look plus proche d’une bibliothèque britannique que d’un pub irlandais a la particularité d’être ouvert assez tôt le matin le week-end. Le cadre est joli et assez classe et se prête plus à une bière “détente” qu’à une sortie festive. Ils proposent des petits dej’ que je n’ai pas testé.

 

Horaires :
Le matin à partir de 7h en week-end
Les autres jours, grosso modo les mêmes horaires que les autres pubs irlandais.
Adresse :
129 Capel Street, Dublin 1
Le site : http://www.slatterysbar.com/index.html

The Mongolian BBQ

Pas du tout typique de l’Irlande évidemment, mais le concept de cette chaîne de restos étant très sympa, je le relaie tout de même vu que l’on n’en a pas en France. On trouve des Mongolian BBQ à Dublin, Malte, Istambul… Le concept est assez simple en fait : au même titre que l’on peut choisir le contenu de son sandwich au Subway, on choisit son assortiment à la plancha. Sur un buffet, on remplit un bol parmi un choix de viandes, poissons, légumes, condiments, épices et sauces puis on l’amène à un cuisinier qui le passe sur le grill. La formule étant à volonté et le choix d’ingrédients et d’épices assez large, on multiplie les tests (parfois étranges ou épicés d’ailleurs ^__^) de manière plaisante.

 

Adresse :
7 Anglesea Street, Temple Bar, Dublin 2

Le site : http://www.themongolianbarbeque.co.uk/index.php

The Gallaghers Boxty House

On tient là un très bon resto au coeur de Temple Bar. Bien sûr, il est souvent très rempli car situé au sein d’une zone très touristique mais le service est très sympa et la nourriture excellente, notamment les fameux boxty (des sortes de “dumplings”) qui font la renommée de ce restaurant ouvert depuis 1989.

 

On s’y est rendu à plusieurs reprises durant notre séjour. D’abord chambrés sur la défaite de la France au rugby, on a tout de même eu droit à une tournée de shooters de Baby Guinness (Kahlua / Bailey’s) pour notre assiduité. :-p

 

Sans doute mon meilleur souvenir gustatif d’Irlande. ^__^

Adresse :
20/21 Temple Bar, Dublin 2
Le site : http://www.boxtyhouse.ie/

On quittera Dublin dans le prochain billet pour les jolis paysages des environs de Killarney. Donc quelques photos prises dans la capitale irlandaise pour terminer celui-ci :

See you soon ! :)

Carnet de voyage : Irlande (2) – Dublin

La capitale de la république d’Irlande n’est pas très grande par rapport à notre ville d’origine (114 km² contre 240 km² pour Marseille), ni très peuplée (500 000 habitants contre 800 000), mais elle est clairement plus active, étant donné la vie touristique liée à son statut de capitale. En terme de climat, on est proche de l’imaginaire populaire avec un temps assez gris et pluvieux (j’y reviendrais ensuite) et des températures tournant autour de la dizaine de degrés fin octobre. Notre arrivée s’est faite sans encombres à l’aéroport. La compagnie low-cost Aer Lingus en vaut bien d’autres plus connues avec leurs avantages et leurs inconvénients. Par contre, je dois avouer que le premier contact avec la vie irlandaise a été clairement difficile même si on l’a pris avec beaucoup d’humour au final.

 

D’abord la location du véhicule à laquelle personne n’était réellement habitué : d’abord l’ajout de 2 conducteurs supplémentaires alourdit la note de 120 € mais nous avons surtout été confronté à la quasi-obligation de prendre l’assurance. “On peut vous prendre un dépôt de garantie de 1800 € ?” “Euh… Non” “Alors vous devez prendre l’assurance”. Résultat : en ajoutant l’assurance, les conducteurs et les taxes à l’arrivée, on a doublé le coût prévu du véhicule dès le début du séjour (de 450 à 900 € environ). Ca pique un peu pour démarrer les vacances… Merci Europcar !
Ensuite, direction l’auberge de jeunesse en prenant soin de veiller à bien tenir la gauche au volant (la méthode d’avoir au départ un 2e conducteur à l’avant chargé de rappeler régulièrement qu’en Irlande, on roule à gauche, est assez utile et efficace).

 

Débarquant au coeur du quartier de Temple Bar, dans le centre historique de Dublin et qui doit son nom à William Temple (recteur du Trinity College au XVIIe siècle) et non au fait que ce quartier soit le temple des alcoolos (quoique…), nous découvrons notre auberge Oliver St John Gogarty, au dessus du pub du même nom, et surtout notre dortoir pour 8 que nous allions partager avec 2 vieilles anglaises… déguisées en fées à notre arrivée ! Elles nous en aurons fait voir de toutes les couleurs cette première nuit entre le fait de s’enfermer dans notre dortoir commun ne souhaitant pas le partager, paumer l’unique clé de celui-ci, nous réveiller par 3 fois dans la nuit complètement éméchées en éclairant la lumière principale à chaque fois et en causant des heures (l’anglais bourré est tout de même légèrement plus compliqué à interpréter…), pour finir en apothéose en vomissant dans le couloir juste devant notre porte !


Pendant ce temps-là, la pluie qui nous avait accueilli perdurera pendant tout notre séjour à Dublin avec notamment pour notre premier jour complet sur place, un débit totalement inhabituel pour le pays : les journaux du lendemain parleront de pluies records et d’inondations dans la ville… On sera d’ailleurs tenu de changer de dortoir le lendemain à cause d’une infiltration liée à ces pluies torrentielles (qui me vaudront personnellement l’achat d’un parapluie Guinness du plus bel effet).
Ne prenez pas peur dès maintenant toutefois ! Les “Epic Fail” se seront concentrés sur le début du séjour principalement en fait, et nous auront permis d’apprécier le reste de celui-ci. Bref, l’Irlande ça se mérite !
La suite… Dans un prochain billet ! ;-)

Carnet de voyage : Irlande (1)

Hop ! J’inaugure la catégorie Voyage pour la nouvelle année (que je vous souhaite bonne évidemment, quitte à ne pas verser dans l’originalité) !

 

En effet, les billets à venir seront un peu spécifiques puisqu’il s’agira d’un carnet de voyage suite à mon Irish Trip de fin octobre. En effet, avec 5 amis, nous avons parcouru une partie de l’Irlande sur une semaine et avons un peu survolé les différents points d’intérêt, profité de certains paysages et vérifié si notre imaginaire concernant ce pays était réaliste. Bref, il s’agit là de billets de blog purement “touriste”… ;-)

Pour situer un peu les lieux et le principe du voyage :

– Le trajet FranceIrlande s’est fait par un vol Nice - Dublin opéré par Aer Lingus (une habitude de choisir des noms originaux ou marrants pour les auberges de jeunesse ou les compagnies aériennes).
– Nous avons loué un véhicule sur place pour effectuer nos déplacements (un Renault Scenic).
– Nous avons sélectionné des hébergements en auberge de jeunesse un peu au hasard sur un site très pratique pour ça : aubergedejeunesse.com (bien foutu et fiable jusqu’à présent).
– Le voyage a coûté par tête entre 700 et 900 € suivant les participants, sans spécialement se priver, en mode “vacances” avec avion, location voiture, hébergement, nourriture et le reste (visites, sorties, souvenirs, etc) pour 9 jours de vacances (du samedi au dimanche – trajets compris).
– Le voyage a été globalement “improvisé”, c’est à dire avec quelques points d’intérêt repérés au préalable mais sans vraiment de carnet de route imposé. On s’est laissé un peu porter par les vacances et les envies : on a forcément loupé des choses à cause du timing ou par ignorance.

Et voici la carte du trajet de principe que l’on a effectué :

Soit un trajet Dublin puis Killarney (avec une courte étape à Kilkenny), Galway ensuite et enfin retour à Dublin.

Une fois ces précisions apportées, on démarrera la petite balade irlandaise dans le prochain billet. ;-)